Loisirs
 

Garnstock (406)

Pour éviter les redites, nous renvoyons les lecteurs à un premier article paru dans les Informations communales de janvier 2009, n° 350.

photo 1_plan popp.jpg

Extrait du plan Popp de Baelen, +/- 1845. A remarquer qu'à cette époque au Garnstock n'existait aucune habitation, que des prairies ! Le liseré rose indique la frontière entre la Belgique et la Prusse.

Chronologie des événements au Garnstock:

  • 1909 : En vue de créer une école secondaire, achat de la maison de Monsieur Heuschen par les Pères Adorateurs du Saint Sacrement venant d’Allemagne. Il s’agit de la dernière maison à droite, route d’Eupen.
  • 1913 : Bernard Dohm leur cède gratuitement quelques hectares en face, du côté gauche en allant vers Eupen. Construction d’une vaste chapelle et de bâtiments conventuels importants par les entrepreneurs Hubert Radermecker et Arnold Alfred Massenaux.

photo 5_ soldats belges.jpg Les Belges franchissent la frontière au Garnstock en 1918 (100 ans déjà!)

  • 1922 : Les Pères Franciscains allemands achètent l’ensemble des bâtiments et y fondent un séminaire.

photo 3_garnstock.jpg Pose de la première pierre d'une aile du couvent en 1930

  • 1934 : Agrandissements divers dessinés par l’architecte Dominikus Böhm aidé par son père, architecte réputé en Europe.

photo 2_bÖhm dominikus 1880-1955.jpg L'architecte du Garnstock: Dominikus Böhm (1880-1955). Ph. H. Schmölz.

  • 1940/45 : Garnstock est illégalement rattaché au Reich. Transformation du bâtiment en hôpital.
  • 1945 : Les Américains transforment le site en prison pour les inciviques.
  • 1951 à 1972 : Les Franciscains reprennent l’enseignement.
  • 1975 : Les Franciscains quittent définitivement Garnstock et les bâtiments seront repris par le Collège patronné d’Eupen.
  • 1978 : La ville d’Eupen propose à Baelen l’échange de cette surface contre une surface équivalente de prairies à l’orée de l’Hertogenwald. Beaucoup s’insurgent et le projet avorte.
  • 1983 et, jusqu’à aujourd’hui, la Fondation Culturelle St.-François d’Assise (ASBL) succède aux Pères Franciscains, en vue de sauvegarder les bâtiments et de créer un endroit d’échanges culturels et spirituels.

photo 4 hasemeier.jpg Une station du chemin de croix de la grande chapelle, réalisée par l'artiste Maria Eulenbruch

  • 1990 : La ville d’Eupen restaure l’aile gauche du complexe pour y installer des logements sociaux.
    Les scouts et les guides d’Eupen y installent leurs locaux puis s’y succèdent en harmonie un centre de jour pour handicapés, des logements sociaux, l’opération «Villages Roumains», (accueil d’une famille roumaine de Lunca Câlnicului), une salle de conférence et le CPAS d'Eupen.

Beaux projets, belles réalisations, une heureuse issue …
Longue vie au Garnstock et à sa splendide crèche de l’Avent. Chaleureux merci aussi aux bénévoles qui veillent !

André Hauglustaine, Camille Meessen


Dans un prochain article, nous donnerons davantage de détails sur l’entrepreneur A. Massenaux.

 

Actions sur le document