Loisirs
 

L'école des filles de Baelen (378 et 379)

Voici une photo d'élèves prise dans la cour de l'école de Baelen.

ecole des filles de baelen.jpg

Nous ne possédons ni la date, ni l'année scolaire. Peut-être y a-t-il deux classes de primaires rassemblées sur cette photo ?

Les noms de familles renseignés ci-dessous correspondent-ils bien à ceux des élèves ? Si vous pouviez nous faire part de vos remarques éventuelles et dans la mesure du possible, identifier deux élèves du deuxième rang. Mais aussi, comment s'appelait l'institutrice de l'époque qui, curieusement, n'apparaît pas sur la photo ?

Au 1er rang, de gauche à droite : Ninie VOSS / Catherine BEBRONNE / Jeanne SCHIFFERS / Marie-Josée VOSS / Lily THELEN / Gertrude BEBRONNE / Antoinette LEGRAND / Marguerite CORMAN / Marie GROMETS / Ghislaine DETHIER

Au 2e rang debout, de g. à d. : Jeanne CORMAN / Marie BEBRONNE / Maria KOOP / Joséphine HAUSOUL / Non identifiée / Nelly BEBRONNE / Jeanne CORMAN / Maria WERNERUS / Prénom ? GRONESCHILD / Lily GANSER / Non identifiée

Au 3e rang debout, adossées contre le mur de la Maison communale, de g. à d. : Marie-Josée BECKER / Josée GROMETS / Lucie ERNST / Anna COMPERS / Renée KAIVER / Jeanne RADERMECKER / Berthe CRUTZEN / Anna BRAUN / Simone RADERMECKER

Merci d'avance pour votre aide !

André Hauglustaine, Camille Meessen
087.76 24 61            087.76 30 63
 

Quelques réponses intéressantes reçues suite à la parution de l'article:

Nous avons reçu plusieurs réponses relatives à la photo d'élèves parue dans le n° 378 des Infos communales. Grâce aux renseignements transmis par Mmes Marie-José Becker, Anne-Christine Roemers, Liliane Delhausse, Odette Fayhay, Marie Wimmer, Marguerite Corman et Danielle Modave-Julémont et par MM. Nicolas Hausoul et Francis Bebronne, nous avons pu corriger et compléter quelques informations erronées ou manquantes.

Un grand merci à ces personnes dont les réponses nous ont aidés à améliorer cette recherche. Suite aux renseignements recueillis, nous pouvons dater cette photo du début des années 1930, sans doute entre les années 1932 et 1934.

Il reste cependant une élève dont le nom n'a pu être restitué et un doute persiste quant à l'identité attribuée à Marguerite Thelen. Afin de profiter de ces corrections qui nous ont été transmises, nous avons décidé de reproduire encore une fois la photo avec les prénoms et les noms des élèves, revus et corrigés pour certains d'entre eux :

Au 1er rang, de gauche à droite : Ninie VOSS / Catherine BEBRONNE / Jeanne SCHIFFERS / Marie-José VOSS / Lily FELLIN / Gertrude BEBRONNE / Antoinette LEGRAND / Marguerite CORMAN (soeur de Jeanne Corman, la première à gauche du 2ème rang) / Marie GROMENT / Ghislaine DETHIER

Au 2e rang debout, de g. à d. : Jeanne CORMAN / Maria BEBRONNE / Maria KOOP / Joséphine HAUSOUL / Non identifiée / Nelly BEBRONNE / Jeanne THOMANNE / Maria WERNERUS / Flore GRONESCHILD / Lily GANSER / Marguerite THELEN (?)

Au 3e rang debout, adossées contre le mur de la Maison communale, de g. à d. : Marie-José BECKER / Josée GROMENT / Lucie ERNST / Anna CONJERS / Renée KEVER / Jeanne RADERMECKER / Berthe CRUTZEN / Anna BRAUN / Simone RADERMECKER

A cette époque, il existait un quatrième degré (7e et 8e années primaires, l’école étant obligatoire jusqu’à l’âge de 14 ans). Donc cette photo ne serait-elle un regroupement d’élèves des 5e, 6e, 7e et 8e années ou plus simplement, les deux classes de 5e et 6e parmi celles-là ?

Quant aux institutrices qui, à l’époque, étaient en fonction, nous trouvons Mademoiselle Ernestine Voss (1894-1967), fille du secrétaire Jacques Voss (1844-1926) et de Marie-Marguerite Robert (1850-1908).

Au début de la guerre, les classes inférieures des garçons étaient tenues par Mademoiselle Voss en la salle Mertens située en face de l’église. Lors de la seconde guerre mondiale, Mademoiselle Voss était restée au village mais elle avait refusé d’enseigner en allemand et de collaborer avec le régime nazi. Elle avait rassemblé quelques personnes pour s’opposer clandestinement à l’envahisseur et avec l’aide de Mademoiselle Crutzen, elle donnait des cours de français en cachette. Elle avait rassemblé des fonds pour venir en aide aux familles éprouvées par la fuite de leurs fils qui avaient décidé, en 1943, de ne pas répondre à l'enrôlement forcé dans l'armée allemande.

Il faut encore citer Mademoiselle Derousseaux, fille du garde champêtre Derousseaux et Mademoiselle Hamacher. Ces trois dames enseignaient chez les filles. D’après les informations reçues, ce serait Mademoiselle Derousseaux (future Madame Yunck) qui enseignait chez les grandes. A Baelen, les crucifix et les portraits du roi étaient remplacés par des croix gammées et des photos de Hitler. C’était aussi le régime des corrections corporelles.

Et enfin si vous aviez encore des informations à nous communiquer ... n'hésitez surtout pas à nous les transmettre !

Merci encore pour votre aide efficace !

André Hauglustaine, Camille Meessen
087.76 24 61 087.76 30 63

Bibliographie :

Guillaume Massenaux, La Résistance à Baelen – Membach (Bibliothèque baelenoise, 1982).
Guillaume Massenaux, L’enseignement et la culture dans les communes frontalières Baelen-Membach (LAC, 1984)
Mémoire Baelen-Membach, tome VIII, Kliemo, 2004.


 

Actions sur le document