Loisirs
 

Les dix siècles du ban de Baelen

Baelen faisait partie de l’empire de Charlemagne. Le village s’insérait dans une entité plus grande : le ban qui se situe à la limite des nationalités et des parlers romans et germaniques. Les entités ecclésiastiques et les subdivisions politiques se confondaient très souvent.

Le haut ban de Baelen fera partie du comté, puis du duché de Limbourg. Il se maintiendra durant près de dix siècles, depuis l’époque féodale jusqu’à la fin de l’ancien régime. Il comprenait les villages de Baelen, Membach, Henri-Chapelle, Eupen, Limbourg, Goé, Bilstain, Welkenraedt et une grande partie de l’Hertogenwald (Le bois du Duc). (Voir carte). Il possédait aussi sa propre cour de justice (affaires civiles et pénales).

Les bans de Herve, de Montzen, de Walhorn, le marquisat de Franchimont, la principauté de Stavelot, le duché de Luxembourg et le duché de Juliers entouraient le ban de Baelen.

Le roi d’Espagne modifiera profondément les compétences des cours de justice et c’est ainsi que par vente, la seigneurie hautaine de Baelen échoit à la famille Bertholf de Belven et Lambert François de Pirons sera le dernier seigneur hautain de Baelen. Il résidait au château de Baelen (Henri-Chapelle). Les armoiries communales de Baelen-Membach ont été empruntées à cette dernière famille après la fusion des communes.

Le ban de Baelen fut définitivement démembré par les acteurs de la Révolution française. Les villages qui en faisaient encore partie à ce moment, étaient érigés en communes bien distinctes et ce jusqu’en 1977, année de la fusion des communes (nous en reparlerons)

 

André Hauglustaine, Camille Meessen

ph. 1 ext. carte sanson_1693.jpg

 

Sur cet extrait d'une carte réalisée en 1693 par le géographe français Sanson, un pointillé teinté de rose délimite le ban de Baelen. Apparaissent déjà les noms de lieux pour Baelen : Overoot, Heggen, Masrinen, Nerat, Muschenen, Ramsen (Runschen), Balen, Membla et Dalhem (Dolhain). Les noms des villages de Bilstein, Oepen, Herry-Chapelle, Goiet , Herbestat et Velkelrat y apparaissent également accompagnés de quelques noms de hameaux, parmi lesquels, nous relevons : Stockem, Ghemeret, Muspot (Mospert), Nisdorp (Nispert), Remunt (Reinhartzhof), Lantzenburg (Lançaumont), Heuermont (Hèvremont), Wiler (Villers) Woo, Risbrouck à Bilstain.

La Vesdre apparaît très clairement sous le nom Weze R (rivière de Vesdre), facilement identifiable lorsqu'elle ceinture la ville de Limborch, capitale du duché. Un dernier mot pour signaler encore, dans le bas de la carte, l'appellation Hoege Veen et sa traduction française par Haut marais pour «nos» Hautes Fagnes !
 

Actions sur le document