Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Enfance - enseignement / Nos écoles / Infos pour les parents / Cartables: nos enfants en ont plein le dos!

Cartables: nos enfants en ont plein le dos!

Saviez-vous que le poids du cartable des enfants peut représenter jusqu’à un tiers de leur poids ? C'est beaucoup trop, au risque de déformer leur dos et de les mener, à plus long terme, aux lombalgies et douleurs chroniques. Pourtant, si parents et enfants agissent – et si l’école collabore – il y a moyen de prendre de bonnes habitudes pour préserver le dos de nos petits.

Selon une étude belge menée auprès de 400 enfants de 9 ans, plus d’un tiers ont déjà souffert du dos et 23% ont même déjà consulté pour trouver une solution.

Il est donc essentiel aujourd’hui d’agir à grande échelle pour les prévenir…

Trois causes pour un mal
Le mauvais maintien, la sédentarité et… un cartable inadapté.

Pour ce qui concerne le cartable, les parents sont les premiers concernés puisqu'ils effectueront avec leur enfant le choix du cartable.

Les écoles participeront à l’effort. Il est possible de n'emporter que les dernières feuilles de cours dans un classeur unique pour la journée.

Déjà à l'école primaire, le problème se pose. Certains enseignants jouent le jeu de la prévention et apprennent aux enfants, dès la première année, à gérer le matériel à apporter. Il est utile donc, en tant que parents, d’insister, si tel n’est pas le cas, auprès de la direction de l’école pour qu’enseignants et parents travaillent ensemble pour le bien des enfants.

Responsabilité de l’école
Du côté de l’école, en plus des mesures concernant le cartable, l’ergonomie des classes et l’adaptation des cours de gymnastique seraient très certainement les bienvenues. Des initiatives sont prises, notamment par des enseignants, pour remédier aux problèmes qui peuvent se poser.
 


Choisir un bon cartable : toute une affaire !
• Le cartable idéal est sans conteste celui qui peut être porté sur le dos.

• Le cartable ne doit pas être trop large, pour ne pas coincer l’enfant dans les embrasures de portes ou les ouvertures des bus et permettre des déplacements à vélo. Idéalement, il sera de la taille de la carrure de l’enfant.

• Un bon cartable doit avoir une structure solide et être rembourré dans le dos pour protéger celui de l’enfant des coins de fardes et cahiers. Vérifiez la solidité des coutures, du tissu ou de la toile, des fixations des sangles, du fonds et du rabat pour la fermeture. Veillez à ce que le système de fermeture ne soit pas trop compliqué pour l’enfant, mais solide pour ne pas s’ouvrir à tout bout de champ. Les sangles doivent en outre être réglables pour s’adapter à l’enfant.

• Il doit être léger, la Belgique n’a pas fixé de poids maximum d’un cartable à vide. Aussi, faites un choix judicieux entre renforts du cartable et poids raisonnable : 500 gr pour les plus jeunes, 1kg pour les ados…

• Un cartable bien rangé préservera le dos. Prévoyez un cartable à compartiments logiques et pratiques.

• Si le cartable a des bandes réfléchissantes de sécurité, c’est mieux.

L'achat d'un cartable se fait pour plusieurs années. Il est donc important d'effectuer un bon choix.
Si votre enfant se dirige vers le genre de cartable “in” dans un magasin, expliquez-lui cela, montrez-lui les défauts et parlez-lui des conséquences pour son dos d'un cartable de mauvaise qualité.

Cartables verts, on espère !
La campagne du cartable vert reprend.

Pour acheter écologique, achetons solide! C’est peut-être plus cher à l’achat (et encore !) mais l’investissement consenti sera valable plusieurs années!

Le nylon et le plastique sont fragiles et risquent de vous lâcher même en cours d’année. Choisissez un cartable en cuir, excepté pour les plus jeunes qui recevront de préférence un cartable en tissu, robuste, mais plus léger.


Pour préparer un cartable malin…
“Mon cartable, poids plume” est une campagne que la Communauté française mène chaque année. Elle vise à sensibiliser parents, enseignants et enfants à la nécessité de penser le cartable, pour éviter que le dos de nos petiots ne soit déformé par un poids trop lourd. Des conseils sont donc prodigués judicieusement à tous.

Trier le contenu du cartable. Théoriquement, l’écolier n’a pas besoin tous les jours des mêmes affaires.
Avec lui, voyez le programme du lendemain et apprenez-lui à ne prendre que ce qui est nécessaire, en fonction des cours. Par ailleurs, l’enfant, surtout plus jeune, a tendance à amener, même en cachette, des jouets, ou à ramener à l’école divers objets inutiles. Vérifiez cela avec lui.

Ranger : l’organisation du cartable n’est pas anodine. Pour préserver le dos, placez les objets les plus lourds plus près du dos. Ainsi, ils n’auront pas tendance à faire basculer le cartable vers l’arrière et l’enfant devra moins faire d’efforts pour se tenir droit. Répartissez aussi les objets afin d’équilibrer le cartable.

Ajuster les sangles. Il faut que le cartable soit tout contre le dos, son sommet à hauteur des épaules.
Sinon, chargé, il aura tendance à basculer vers l’arrière.

10% du poids de l’enfant est le poids maximum du cartable. Lorsque le cartable est prêt, pesez votre enfant d’abord sans son cartable, ensuite lorsqu’il le porte. Si la différence de poids est largement de plus de 10 % par rapport au poids de l’enfant, il faut trouver une solution pour supprimer quelques affaires.

Ne négligez pas le poids et la place des collations, boissons et boîtes à tartines dans le cartable. La présence de fontaines à eau dans l’école et la prise de repas chauds peuvent diminuer ce poids. Évitez de multiplier inutilement collations et boissons Une réflexion peut utilement et conjointement être menée à l’école sur les aliments sains et le poids du cartable.

 

Actions sur le document