Loisirs
 

Jumelage - les premiers contacts Membach-Gijzegem

Il y a près de 40 ans, peu avant la fusion de nos deux communes... Alors que les querelles communautaires semblent reprendre vigueur après une certaine accalmie, il y a des petites communes wallonnes et flamandes qui, au contraire, sympathisent.

C’est ainsi qu’un dimanche, la commune de Membach (située entre Dolhain et Eupen) a reçu une délégation de la commune de Gijzegem (près d’Alost) en vue d’un éventuel et prochain jumelage. M. André, bourgmestre de Membach, entouré des échevins Depus et Bartholemy de M. Lamair, secrétaire communal, et des conseillers Heim, Kremer, Mommer et Vilvorder, accueillirent à leur descente de car le bourgmestre de Gijzegem, M. Jos Lejuste, M. De Windt, secrétaire communal et une délégation de cette commune de Flandre-Orientale.

Gijzegem compte 2.551 habitants pour 466 ha. Membach compte 1.050 habitants et 7.012 ha. MM. J. Schelfhout et M. Beckers, de Membach, sont parmi les promoteurs de ce rapprochement.
Après quelques mots de bienvenue, les autorités communales de Membach et de Gijzegem se rendirent au monument aux morts de Membach où M. Lejuste déposa un bouquet de fleurs.

Les délégations visitèrent ensuite et successivement l’église, la nouvelle salle de la Royale société Saint-Jean et enfin les locaux de l’Administration communale où les bourgmestres dirent leur joie de participer à une rencontre amicale, qui s’inscrit dans le cadre d’une Belgique régionalisée, mais néanmoins unitaire.
Membach et Gijzegem sont des localités à caractère rural et dès lors pas mal de complémentarités devaient directement rapprocher les participants.
Les contacts ont été qualifiés de fructueux par chaque délégation.

gijsegem_visite.jpgL’article de presse de l’époque, ainsi que la photo prise devant le monument aux mort avant le jumelage, attestent de l’importance du moment et nous donnent un bel instantané de cette tranche de vie membachoise.gijsegem_plaque.jpg

Vous pouvez, encore aujourd’hui, découvrir la pierre scellée dans le mur de l’ancien cimetière, proche de l’église ; elle nous rappelle les dates de ce jumelage et de ces rencontres chaleureuses. Cette pierre a été restaurée, au début des années 2000, à l’initiative du bourgmestre Michel Beckers.
 

Actions sur le document